Tours

Arrivés à Tours, nous avons été agréablement surpris par cette jolie ville pleine de charme. Les magasins étaient bien sûr fermés puisque c’était dimanche, mais ce n’était pas grave, vu que je ne veux rien acheter, histoire de ne pas alourdir mes sacoches. Malgré tout la ville était animée et pas seulement par les touristes.
Nous avons trouvé un petit hôtel tout simple au centre ville tenu par des Vietnamiens. L’ambiance était très souriante et sautillante.
La cathédrale est magnifique et j’y est passé un long moment à lire des panneaux très instructifs sur les vitraux. Et cette année, Tours fête le millénaire de son St patron – St Nicolas – et à cette occasion un spectacle sons et lumières est joué chaque soir sur la place de la cathédrale. Nous y avons été après un délicieux repas libanais. Je me suis assise sur un banc avec deux alertes retraitées de 85 et 82 ans débodantes d’activités. Entre les parties de belote, le bénévolat, les conférences et les excursions des différents clubs de retraités dont elles font partie, elles étaient intarissables. Le jour même, elles s’étaient levées pas trop tôt – vers 8 heures – avaient pris un bus pour aller à une foire du livres, avaient écouté deux conférences, étaient rentrées en ville où elles avaient manger au restaurant avant de venir s’installer sur ce banc en attendant le spectacle. La dame assise à côté de moi l’avait déjà vu deux fois. Une fois assise sur le côté droit, l’autre fois à gauche et cette fois, elle était venue assez tôt pour être de face. Elle était ravie d’avoir eu la place qu’elle convoitait. Il est vrai que nous avons eu le temps de papoter plus de 50 minutes !
Lundi matin, nous avons hésité à rester une journée de plus à Tours, tant cette ville nous plaisait. Mais la météo annonçait une température idéale pour visiter les jardins de Villandry à quelques km de là. Nous nous sommes donc motivés pour partir et n’avons pas regretté notre décision, ces jardins étant magnifiques. Nous y avons passé deux bonne heures avant de reprendre notre route jusqu’à Bréhémont où nous voulions dormir. Nouveau village fantôme… Unique restaurant fermé le soir et l’épicerie fermée le lundi ! Nous poussons jusqu’à Rigny-Ussé. Le village n’est pas plus grand, mais il y a un château, donc des touristes, donc un magasin et un restaurant ouverts. La dame de l’épicerie m’explique qu’à fin août la haute saison est terminée et qu’il y a une petite prolongation jusqu’à mi-septembre. Bon… En visant les lieux touristiques, nous ne devrions pas avoir trop de problèmes.
Le camping a l’air fermé, mais un écriteau sur la porte nous informe que nous pouvons nous installer et que quelqu’un passera plus tard.
Aujourd’hui départ à 7 heures et petit déjeuner à Avoine. 60 km et une nouvelle crevaison plus tard, nous arrivons à Gemme, gros village où nous trouvons tout ce dont nous avons besoin. À la porte du camping, un écriteau nous apprend que la réception sera ouverte à 17.30 et qu’en attendant nous pouvons nous installer…

Schreibe einen Kommentar

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind mit * markiert.