Arrivée

Nous sommes arrivés à Saint-Brévin lundi matin à 9.46 après avoir pédalé plus de 1300 km.
Nous avons vu de loin le fameux pont de Saint Nazaire dont beaucoup de monde nous avait parlé. Les plus folles rumeurs circulaient: interdit aux vélos, permis aux vélos mais très dangereux, impossible de le faire avec nos vélos beaucoup trop larges, obligation de prendre la navette, pas de navettes en septembre…
Le pont est magnifique et très élégant. Comme nous avions l’idée de retourner à Nantes en train, nous devions absolument trouver une solution pour passer le pont. Nous avons donc été voir le monstre. Alors… piste cyclable séparée du trafic par une ligne blanche. La piste est très étroite et le trafic très dense… Donc faisable, mais désagréable.
Une fois rassurés sur la possibilité de traverser le pont, nous avons cherché un camping.
Saint-Brévin est une toute petite ville très touristique. Non pas qu’elle ait de grands attraits – excepté sa grande plage de sable – mais elle est un point de départ, de passage et d’arrivée pour de nombreuses pistes cyclables. Quant aux autres touristes en camping-car, je n’ai pas vraiment compris pourquoi ils s’arrêtaient là.
Après 36 heures passées dans cette petite ville, nous avons compris qu’à part arpenter les 200 mètres de la rue commerçante et marcher de long en large sur la plage, nous avions fait le tour des choses à faire.
Nous avons tout de même trouvé le temps de participer à l’essor économique de la ville en nous achetant des casques de vélo très “style”.
Un peu désoeuvrés, un peu perdus d’être arrivés à destination, nous décidons de retourner à Nantes en vélo. En deux petites étapes, histoire de nous désaccoutumer en douceur.

 

Hinterlasse eine Antwort

Deine E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht. Erforderliche Felder sind markiert *

Du kannst folgende HTML-Tags benutzen: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>